Baignoire de Joséphine Fonds blancs François Martinique
©Baignoire de Joséphine Fonds blancs François Martinique|MDES

Les Fonds blancs et la Baignoire de Joséphine

Vus du ciel, ce sont de petits spots translucides au milieu d’un océan bleu profond : les « Fonds Blancs » de la Martinique suscitent la curiosité du voyageur. Une curiosité naturelle à découvrir et redécouvrir. A bord d’une yole de pêcheur ou d’un kayak, en scooter des mers ou en catamaran, une véritable activité touristique s’est organisée autour de cette particularité de la côte-au-vent…

Qu’est-ce qu’un Fond blanc ?

 

De Sainte-Anne à la presqu’île de la Caravelle, la côte atlantique de la Martinique est une succession de baies peu profondes protégées du large par la barrière de corail et parsemées d’îlets. Des taches claires ça et là : voici donc les fameux fonds blancs… Il s’agit en fait de hauts fonds sableux en pleine mer où l’on peut se baigner dans un mètre d’eau en toute tranquillité : « on a pied ! ». Les Martiniquais comme les touristes ont pris l’habitude de venir s’installer un verre de rhum ou de jus de fruit à la main. Prendre l’apéritif en pleine mer en barbotant, de l’eau jusqu’à la taille, est une expérience qui vaut le détour !

Situés principalement au large des communes du François, du Robert et du Vauclin, impossible évidemment de s’y rendre à pied. Les options sont nombreuses et répondent aux exigences de chacun, selon que l’on recherche une balade en toute quiétude, une ambiance festive, une activité en totale autonomie…

Le Fond blanc de

la Baignoire de Joséphine

le plus célébre !

Plusieurs légendes entourent ce fond blanc situé à 2,5km du rivage, entre l’îlet Oscar et l’îlet Thierry. Pour certains, la baignoire de Joséphine s’appellerait ainsi en mémoire de l’Impératrice* qui avait ses habitudes ici. *(Marie Josèphe Rose Tascher de La Pagerie, dite Joséphine de Beauharnais, née en 1763 aux Trois-Îlets, première épouse de l’empereur Napoléon Iᵉʳ). D’autres font remarquer que la future femme de Napoléon, vivant au sud de la Martinique sur la commune des Trois-Ilets, devait avoir d’autres lieux de baignade plus proches de chez elle, et que le surnom viendrait plutôt du nom d’un petit bateau dragueur de sable « La Joséphine » qui s’approvisionnait ici. Une version plus prosaïque mais peut-être plus réaliste !

Et aussi ...

Le Fond blanc du Trapèze

  Le Robert

Le Fond blanc de l’îlet Chevalier

  Sainte-Anne

Rechercher
Fermer