Voir les photos (3)

Eglise Notre-Dame-de-la-Nativité

Edifice religieux, Site et monument historiques, Classé ou inscrit (CNMHS) à Ducos
  • Ducos ne possède qu’une petite chapelle en bois lorsque, en 1857, le conseil municipal accepte la reconstruction de l’église.

  • Un banc d’honneur en acajou est d’abord posé pour le chœur, des autels neufs, dont celui de la Vierge, sont installés, puis des chaises et un appui pour la table de communication.
    Le clocher est reconstruit en 1859. L’église, démolie par le cyclone de 1891, est l’objet d’une reconstruction confiée à l’architecte Henri Picq, de 1892 à 1899. Inachevée, l’église est pourtant bénie et livrée au culte en 1901.
    Les ravages d’un nouveau cyclone en 1903 conduisent l’ingénieur-chef des Ponts et...
    Un banc d’honneur en acajou est d’abord posé pour le chœur, des autels neufs, dont celui de la Vierge, sont installés, puis des chaises et un appui pour la table de communication.
    Le clocher est reconstruit en 1859. L’église, démolie par le cyclone de 1891, est l’objet d’une reconstruction confiée à l’architecte Henri Picq, de 1892 à 1899. Inachevée, l’église est pourtant bénie et livrée au culte en 1901.
    Les ravages d’un nouveau cyclone en 1903 conduisent l’ingénieur-chef des Ponts et Chaussées martiniquais, Paul Nardal, à reconstruire la sacristie et la toiture, puis le plafond à caissons.
    Elle est entièrement restaurée entre 1990 et 1999.
Rechercher
Fermer