Voir les photos (3)

Eglise de Sainte-Luce

Edifice religieux, Site et monument historiques à Sainte-Luce
  • Une première église est bâtie au sommet du Morne-des-Pères, à l’emplacement de l’ancien presbytère.

  • Le 21 octobre 1817, un cyclone dévaste l’édifice. Un mois plus tard, l’assemblée paroissiale décide de relever les ruines du presbytère pour qu’il fasse office d’église, mais le manque de moyens fait échouer le projet. Sept ans après le passage du cyclone, le presbytère est transformé en chapelle. Pierre Mouttet, maître maçon, et Joseph Linvak, maitre charpentier, sont choisis pour diriger les travaux, qui durent deux ans. Pour les payer, les paroissiens s’imposent de très lourdes charges, à...
    Le 21 octobre 1817, un cyclone dévaste l’édifice. Un mois plus tard, l’assemblée paroissiale décide de relever les ruines du presbytère pour qu’il fasse office d’église, mais le manque de moyens fait échouer le projet. Sept ans après le passage du cyclone, le presbytère est transformé en chapelle. Pierre Mouttet, maître maçon, et Joseph Linvak, maitre charpentier, sont choisis pour diriger les travaux, qui durent deux ans. Pour les payer, les paroissiens s’imposent de très lourdes charges, à raison de 72 livres par esclave. L’édifice ne comporte pas encore de clocher.
    Dans les années 1850, grâce au concours de l’abbé Lebrun et du maire Milius Raboutet. Une abside et un transept viennent enrichir le plan rectangulaire d’origine, et un clocher en bois est élevé. Le 18 janvier 1860, l’édifice est consacré par monseigneur Porchez. Son architecture sobre s’inspire des petites églises rurales françaises de style roman. Un siècle plus tard, en 1949, l’église est agrandie une seconde fois : on y adjoint deux ailes latérales, et le clocher initial est reconstruit en béton armé.
Rechercher
Fermer